PEDAGOGIE DU COLORIAGE

Publié le par administrateur

PEDAGOGIE DU COLORIAGE

Les objectifs :

  • la tenue de l'outil scripteur (le crayon)

  • le respect de la limite du trait

  • l'harmonie des couleurs

  • la détente et la libération des tensions

  • la concentration

LA PROGRESSION

T1 

L'enfant qui arrive à l'école la première année n'a pas suffisamment de force et d'adresse dans les doigts et dans les mains pour tenir correctement son crayon. Il est donc nécessaire de passer par un apprentissage de la tenue correcte du crayon :

  • sans tension mais avec souplesse

  • utiliser les bons doigts pour la tenue du crayon

  • la main ne doit pas être cassée au niveau du poignet

  • le corps doit rester souple

1 - Le travail sur l'ardoise est prioritaire. La tenue de la craie ne demande pas d'effort particulier ni de geste précis. C'est important que l'enfant puisse laisser une trace écrite sur son ardoise pour se sentir créateur. Les séances au crayon doivent être limitées dans les premiers mois de classe.

Le coloriage ne peut pas être tout de suite introduit.

2 -Commencer par le dessin libre sur demi-feuille A4 (afin de ne pas gaspiller de papier). On peut utiliser les crayons de couleur ou les feutres (alterner les outils). Pas de consigne particulière si ce n'est de « conseiller » d'utiliser tout l'espace de la feuille.

3 -Lorsque l'enfant est prêt (chaque enfant évolue à un rythme différent) lui proposer un coloriage avec des espaces larges à remplir. (les mandalas ne sont pas appropriés dans cette phase d'apprentissage) il faut prévoir des coloriages plus simples.

Il n'est pas nécessaire d'avoir un « modèle » : chaque enfant est libre d'utiliser les couleurs qui lui conviennent.

4 – Dans le courant de l'année il sera progressivement possible de donner quelques consignes plus précises sur la réalisation du coloriage :

  • respecter le trait sans dépasser

  • utiliser certaines couleurs

Il est important aussi de considérer qu'un coloriage doit être terminé... si une seule séance ne suffit pas il sera utile de reprendre le même une autre fois pour que l'enfant comprenne que c'est très important que le travail soit fait jusqu'au bout et éviter le gaspillage.

5 – Pour ceux qui ont une plus grande facilité de précision introduire les « mandalas » avec la seule consigne de ne pas déborder du trait.

(la progression présentée ne correspond pas avec le découpage des trimestres ou autre... c'est l'enseignant qui sent quand il est possible de passer d'une étape à l'autre et pas forcément en même temps pour tous les enfants)

 

T2

L'enfant sait maintenant tenir son crayon correctement et il a déjà utilisé différents outils (crayon – stylo – crayon de couleur – pinceau....) on peut donc présenter la séance de coloriage avec quelques consignes. Selon les enfants il sera peut-être nécessaire d'avoir encore à disposition quelques coloriages simples avec des espaces larges à remplir. Sinon les mandalas peuvent être utilisés mais il faut commencer par ceux qui offrent de larges espaces de coloriage pour cette classe d'âge.

1 – Pas de consigne laisser libre cours à ce que l'enfant veut produire (la seule exigence étant que le coloriage soit terminé....)

2 – Lorsque l'enfant est prêt (c'est à dire lorsqu'il respecte la limite du trait sans dépasser) on peut donner quelques consignes supplémentaires : utiliser 2 couleurs ou 3 couleurs au choix mais uniquement celles-là.

3 – Puis faire prendre conscience du dessin qui est représenté : c'est un cercle (la plupart du temps) avec un centre qui va vers la limite de la circonférence... La consigne peut être de travailler sur le dessin qu'on retrouve plusieurs fois dans l'espace de la même couleur.

Ces séances doivent être accompagnées par le maître afin que le travail soit bien fait.

 

T3

L'enfant aime de plus en plus ces séances de coloriage : il y prend plaisir et il sait produire un beau travail.

1 – Il peut travailler seul par exemple lorsqu'il a fini son travail avant les autres élèves de la classe.

2 – On peut varier les consignes : commencer le coloriage par le « coeur » du mandala (le centre) et aller vers l'extérieur ou l'inverse : commencer par l'extérieur pour aller vers le centre.

3 – Il sera peut-être utile de faire une séance collective avec le même mandala pour tous. Le maître montre alors l'évolution du travail depuis le centre vers l'extérieur puis de l'extérieur vers le centre

 

T4/T5

Le coloriage n'a plus de difficulté particulière pour les enfants de T4/T5.

Le maître peut utiliser le mandala avec les élèves pour varier la prise de conscience de

  • l'ouverture : on va du centre vers l'extérieur et chaque « niveau » de circonférence du dessin est colorié avec une seule et même couleur.

  • le retour à soi : on va de l'extérieur vers le centre et chaque « niveau » de circonférence du dessin est colorié avec une seule et même couleur.

  • Le dessin représente des « rayons » les colorier tous sur le même modèle avec les mêmes couleurs.

DANS TOUS LES CAS IL EST TOUJOURS IMPORTANT QUE LE TRAVAIL SOIT TERMINE ET NE PAS DONNER DE NOUVEAU COLORIAGE TANT QUE LE PRECEDENT N'EST PAS COMPLETEMENT FINI.

LE COLORIAGE SE FAIT AVEC DES CRAYONS DE COULEUR.

La progression présentée ici peut être complétée et améliorée par chacun de vous.

Chacun de vous doit connaître la progression dans son ensemble depuis la classe de T1 car certains enfants ont plus de difficultés que d'autres. Cette progression est donc à adapter à chaque enfant.

Il est essentiel aussi que cette séance de coloriage soit accompagnée par le maître.

Nous constatons que la pédagogie que vous pratiquez à l'école malagasy produit des enfants qui ont une très bonne mémoire. Par contre nous constatons aussi un « déficit » de réflexion personnelle.

Il serait bon d'introduire dans vos enseignements des techniques d'apprentissage à la réflexion personnelle. Votre pédagogie leur demande toujours de reproduire quelque chose qui ne laisse pas de libre choix de réponse. Hors il est « urgent » que les jeunes générations puissent donner leur avis sur l'avenir ! Si vous avez besoin de « conseils » nous pouvons en reparler.

BON TRAVAIL

ANNE-MARIE MIGNET

Publié dans REFLEXIONS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :